Visiter le lac Inle en Birmanie : toutes les informations

Le lac Inle et ses pêcheurs qui rament avec un seul pied et le soleil couchant en fond… Vous avez l’image en tête? C’est bien de ces paysages dont on va parler dans cet article : le mythique Lac Inle de Birmanie! C’est bien évidemment un incontournable lors d’un voyage en Birmanie.

Comment rejoindre le lac Inle depuis Bagan ou Yangon ?

On a réservé un bus de nuit sur internet directement car notre hôte ne parlait pas bien anglais et il ne comprenait pas ce qu’on lui demandait. On a pris la compagnie JJ Express. Un peu plus chère que les autres mais que de très bons avis. On voulait passer une bonne nuit pour ne pas perdre une journée ensuite à être fatigué. C’était donc 14$ par personne le trajet. Le pick up hotel compris. C’est-à-dire qu’ils devaient venir nous chercher à l’hôtel entre 20h et 22h (oui toujours plus large le créneau aha) et il doit arriver au Lac Inle à 8h du matin. Le bus pick-up arrive vers 21h30. Heureusement que ce n’est pas ce bus qui nous emmène jusqu’au Lac Inle car la clim était à fond, on était congelé! On monte ensuite dans le « vrai » bus et là c’est le choc… C’est HYPER luxe! On n’a jamais pris un bus comme ça en Asie, là c’est la super-classe! Surtout quand on compare aux bus qu’on prenait au Cambodge ou au Vietnam… On est vraiment content d’avoir choisi cette compagnie pour seulement 3€ de plus que l’autre. On a un plaid, un verre de soda, une box snack, et des fauteuils super confortables. Ça n’est pour autant qu’on a dormi cette nuit dans le bus. On a été secoué dans tous les sens, sûrement à cause de la route qui n’était pas bonne, on a dû dormir 1h. Le bus a fait plusieurs arrêts pour les toilettes et des pauses et pourtant on est arrivé à… 5h du matin, au lieu de 8h. Tu m’étonnes que ça secouait dans tous les sens, pour gagner 3h, il a volé! Donc prenez-le en compte quand vous réservez votre trajet, les bus arrivent souvent plus tôt que prévu en Birmanie.

Où dormir pour visiter le lac Inle ? Notre super hôtel!

La plupart des touristes venant visiter le lac Inle réserve un hotel à Nyaung Shwe, une petite ville au Nord du Lac Inle. C’est ce que nous avons fait en réservant à Emperor Hotel. Comme je vous le raconte plus haut, nous sommes arrivés à 5h du matin à Nyaung Shwe. Nous avions réservé la première nuit pour le soir et non la veille donc en théorie on aurait du attendre notre enregistrement à l’hotel vers 12h. On a eu beaucoup de chance, ils ont été adorables puisqu’on a sonné à 5h du matin à l’hotel. 2 hommes dormaient sur les canapés à la réception de l’hotel. Ouf, ils nous ouvrent et nous proposent directement une chambre gratuitement à 5h du matin. Quelle chance et quelle gentillesse, en plus on les a réveillés! On se repose jusqu’à 10h car nous n’avions pas trop dormi dans le bus.

Après quelques recherches j’ai constaté qu’on ne pouvait plus réserver de chambres à l’Emperor Hotel, je ne sais pas si c’est à cause du virus, des travaux ou autres donc je vous mets 2 autres hôtels avec lesquels on hésitait, ils sont super bien notés, ce sont des 3 étoiles et juste à côté de l’Emperor, il s’agit de : Inle Strand Hotel (18€ la nuit) et le Golden Dream hotel (21€ la nuit).

Premières impressions de Nyaung Shwe

Premières images de la ville, lorsqu’on arrive à l’hotel et qu’on ouvre la fenêtre, le soleil se lève et la ville se réveille doucement. On entend les bruits des moteurs des barques.

Après 5h de dodo, on décide enfin d’aller se balader dans Nyaung Shwe. Il n’y a pas l’air d’y avoir grand chose dans cette ville, c’est très poussérieux (surtout sur l’allée principale où les véhicules circulent) et c’est pauvre. On décide d’aller se balader dans le marché, dans l’espoir de croiser quelques personnes. En tout cas, pas de touristes au marché, on est les seul.

Il y a quelques locaux qui viennent acheter des fruits. J’en profite pour faire quelques photos (passion photo dans les marchés!).

On tombe ensuite nez à nez avec un grand immeuble où il y a noté en bas « skybar ». On monte au dernier étage, le bar est fermé mais on profite de la vue sur les rizières. Puis on va au bar Chillax Bistro pour boire une coconut! On termine la journée en découvrant le rooftop de notre hôtel. Sympa la vue!!

Vue depuis notre hôtel, vous voyez les pirogues qui sont prêtes pour une balade sur le Lac Inle ?

Comment visiter le lac Inle ? Où réserver son excursion ?

Pour faire un tour sur le Lac Inle le lendemain, on décide de se renseigner à différents endroits. Il y a un embarcadère avec plein de barques près de l’hotel, on va voir par ici. Il y a plusieurs locaux qui veulent qu’on vienne avec eux.

On trouve un « tourist information » près du lac et de l’embarcadère où on va demander les prix. C’est pas un office du tourisme comme on peut trouver en Europe, c’est plutôt à la birmane, il y a simplement une dame derrière une table et.. c’est tout. Après négociation, elle nous propose un tour à 20000 Kyats (en comprenant la visite de la pagode Shwe In Dein car sinon c’était 2000K en moins). On décide de le prendre ici (à l’hôtel c’était 28000). D’ailleurs, je vous recommande de visiter cette pagode, elle est vraiment particulière, je n’en ai jamais vu comme ça. (vous verrez des photos plus bas). Au moment de réserver le tour, vous pouvez choisir à quelle heure vous commencez l’excursion. On décide de partir à 8h pour avoir le temps d’aller au marché.

Une journée d’excursion en barque sur le Lac Inle

Ça y eeeest c’est le jour J, on est super excité! Seul souci, ici ils sont plutôt cools et pas pressés. Donc à l’hôtel ils mettent des plombes à nous servir le petit-déjeuner, les plats arrivent un par un et toutes les 15 minutes. Ils sont tellement gentils que c’est compliqué de leur dire quelque chose. On prend notre mal en patience et je fais des aller retour avec la chambre pour continuer de me préparer pendant qu’ils apportent le petit déjeuner. On arrive à 8h10, notre boat driver (capitaine de barque? je ne sais pas trop comment l’appeler donc attendez-vous à boat driver dans cet article!) nous attend à l’embarcadère. Il nous demande d’enfiler les gilets de sauvetage.

Programme de la journée sur le lac Inle (dans l’ordre de visite) :

Les fameux pêcheurs du Lac Inle

Certains pêchent et pour d’autres c’est une mise en scène, ils lèvent un pied et ont les anciens filets de pêche : super photogénique mais maintenant les pêcheurs n’ont pas l’air de pêcher avec ces filets. D’ailleurs notre boat driver ne souhaite pas s’arrêter devant eux. Même devant les vrais pêcheurs (pas ceux mis en scène) il ralenti mais ne s’arrête jamais. Je ne sais pas pourquoi.. je lui ai demandé mais il ne s’arrête pas. Compliqué donc de faire des photos en bougeant mais en voici quelques unes.

Five Day Market, Le Marché des 5 jours

Le marché des 5 jours est un marché itinérant : il se déplace de villages en villages pendant 5 jours de la semaine. Les villages se situent autour ou carrément sur le Lac Inle. Les ethnies des montagnes viennent vendre leurs créations artisanales. Il y a surtout des bijoux. On achète des petites bracelets, porte bonheur, fil rouge et pierre en argent. D’ailleurs ils frottent tous le bijou contre une pierre noire pour nous montrer que c’est bien de l’argent. Je n’y connais pas grand chose, je leur fais confiance 🙂

Silversmith : fabrication de bijoux en argent

On visite ensuite un atelier où des birmans façonnent l’argent. Une dame nous explique tout le procédé pour fabriquer un bijou. On termine bien sûr par la boutique. Les bijoux y sont plus chers que dans le marché des 5 jours.

Shwe In Dein Pagoda : la plus belle!

Le boat driver nous dépose à un endroit, mais pas de pagode en vue. Il nous indique de marcher dans une direction. On a marché 15 minutes sous des couverts où il y avait quelques stands d’artisanat local. On était les seuls à marcher dans ce looong couloir.

Le long couloir, vous voyez les pieds des vendeurs dépassés?
Cette bouille 😍

On arrive enfin à la pagode, on se déchausse pour y entrer. J’ai été surprise par cette pagode. Pas tellement à l’intérieur mais plutôt à l’extérieur, on y voit des milliers de stupas. Il y a des stupas du 14ème siècle à nos jours, les couleurs des stupas sont toutes différentes, c’est superbe et unique! Il y avait 2-3 touristes mais c’est tout, on ne les a pas vus longtemps car c’est assez grand, donc on avait ce site presque pour nous tous seuls. Un incontournable, je vous le recommande 100 fois 😃

On a pris encore quelques photos en repartant :

Les karen au long cou (les femmes girafes)

Toujours un peu étrange ce type de lieu où les femmes d’une tribu sont exposées comme dans un musée et tu viens les regarder… Il y avait 2 femmes Karen au long cou (avec de nombreux colliers autour du cou, ce qui leur allonge le cou). Une femme assez âgée, restait assise pour qu’on fasse des photos avec elle et une femme plus jeune était en train de tisser. Il y avait aussi bien sûr une boutique à côté pour acheter leur création.

Restaurant sur le lac Inle

Notre boat driver nous indique que l’on va s’arrêter pour manger dans ce restaurant. On voit l’état du resto, on hésite à commander à manger. On finit par prendre juste un pancake et un sprite, hors de question de manger de la viande ici. C’est plus cher que les prix pratiqués en Birmanie, en même temps il n’y a que des touristes, le boat driver doit sûrement recevoir une commission. Le premier pancake arrive, c’est plutôt une omelette super grasse, j’en mange qu’un petit peu, c’est vraiment pas terrible. On s’aventure pour aller aux toilettes avant de repartir et on voit le poisson et la viande en train de prendre l’air sur le rebord de la fenêtre, miam!

Atelier fabrication de cheroot : le cigare birman

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Juste à côté de ce restaurant se trouve une fabrique de cheroot, c’est entre un cigare et une cigarette, principalement fabriqué dans l’état du Shan. On s’assied avec un autre couple de touristes qui étaient déjà sur place. Un birman nous explique le procédé. La composition du cheroot diffère, il est généralement composé de : tabac, de la pulpe de fruits (notamment du tamarin), du sucre et des épices. Dans cette fabrique il y avait différents parfums, par exemple à la banane, à la vanille… Les birmanes les roulent à la main en quelques minutes. Ce sont seulement des femmes qui s’occupent de la fabrication. Vous pouvez en acheter sur place si vous souhaitez en ramener.

Atelier tissage avec du fil de lotus et de la soie

Tout d’abord, une dame nous montre comment elle extrait le fil de la tige de lotus. Elle nous laisse même le faire nous même. Elle est toute gentille, elle veut vraiment tout nous montrer. C’est impressionnant car au début les fils sont tous fins, avant qu’on les assemble, on se demande comment ça ne casse pas. Les hommes récoltent les tiges et fleurs de lotus dans l’eau et les femmes s’occupent de l’extraction. Ensuite on arrive devant le tissage. Tout se fait de façon artisanale, pas de machines automatisées ici ce sont les femmes qui tissent et elles vont assez vite. Elles mélangent le fil de lotus au fil de soie puis manoeuvrent les fils avec les 4 bambous sous leur pied, plutôt complexe, une vraie partition de musique. Elles nous expliquent que les fils sont teints avant le tissage, même lorsqu’il y a plusieurs couleurs. La teinture est parfois faîte avec des pigments naturels et d’autres avec des produits chimiques. On visite l’atelier au rythme de ces grands métiers à tisser en bois.

Le monastère en teck, Nga Phe Kyaung

Le Monastère Nga Phe Kyaung, qu’on appelle aussi le monastère des chats sauteurs est un monastère construit en teck et sur pilotis. On arrive devant avec notre pirogue où on doit laisser les chaussures. Il y a quelques chats qui vivent dans le monastère, apparemment avant les moines les faisaient sauter dans des cerceaux, d’où son surnom.

Les jardins flottants

Juste à côté de ce monastère se trouve : les jardins flottants du lac inle. Oui, de vrais jardins : avec des plantations, de l’herbe verdoyante, des locaux qui passent la débroussailleuse, incroyable. Je n’avais jamais vu ça. Encore plus impressionnant quand notre boat driver a décidé de traverser les jardins en pirogue, on est passé au milieu. Ces jardins ont été constitués par les hommes grâce aux jacinthes d’eau. Notre boat driver nous expliquait que c’était surtout des plantations de tomates.

C’était notre dernier stop de l’excursion sur le lac, maintenant il nous faut 1h pour revenir en pirogue à Nyaung Shwe. On recroisera des pêcheurs sur le lac pour mon plus grand plaisir et on prendra le temps d’admirer ces paysages incroyables qui nous entourent, ce lac infini et les montagnes au loin. On rentrera sur Nyaung Shwe vers 15h30.

Le soir on retourne à notre restaurant favori du coin : Dream Flavour Bar où on a déjà nos petites habitudes et la famille qui tient le restaurant nous reconnait. Ils sont d’ailleurs adorables, vraiment, toujours à sourire, à essayer de nous expliquer ce que contenaient les plats, ils nous ont même offert des desserts et prêté du produit anti-moustiques car on se faisait dévorer. Ah oui et je vous conseille de goûter leurs glaces maison : un RÉGAL!

Glace maison

Mes conseils pour visiter le Lac Inle

  • Pensez à prendre un gros pull pendant l’excursion car il a fait froid sur le bateau. Le bateau va très vite et le vent rafraîchit la température, surtout quand il pleut comme dans notre cas.
  • Renseignez-vous sur le prix des excursions à votre hôtel mais aussi ailleurs. Comme je vous le racontais au début, l’excursion était moins chère au tourist information devant l’embarcadère.
  • Pensez à préciser les lieux que vous voulez visiter au moment de la réservation. Notamment la Pagode Shwe in Dein et le marché des 5 jours.

Quoi visiter autour du Lac Inle et à Nyaung Shwe ?

Il n’y a pas énormément de visites à faire à Nyaung Shwe qui est une petite ville. Cependant voici quelques activités que nous avons faîtes hors excursion sur le lac Inle :

Aller au Night Market de Nyaung Shwe

Il y a un petit marché à Nyaung Shwe qui se tient le soir. Vous y trouverez des petits bijoux en argent et des stalls (des échoppes où manger). Bon pas certaine de la propreté de ces dernières… Je n’ai pas vu de touristes y manger, que des locaux. On a souvent manger dans les stands de rue en Asie mais en Birmanie on a préféré faire bien attention, je n’avais pas trop confiance 😃. On a acheté des bracelets à ce marché pour ramener des souvenirs à la famille.

Aller voir les rizières alentours en vélo

Quitte à avoir des vélos à disposition, autant les utiliser! On décide de rejoindre les rizières qui se trouvent à l’opposé du lac. On roule au bord de la route jusqu’à sortir de la ville de Nyaung Shwe. Ça y est, elles sont là les rizières verdoyantes! On ne peut pas trop s’approcher car il n’y a pas de chemin mais on les longe depuis la route principale.

Les rizières

Red Mountains : rejoindre un vignoble à vélo et faire une dégustation de vin

On voulait manger vers les rizières mais il n’y avait rien. On revient donc au centre et après un repas toujours au même restaurant : le Dream Flavour Restaurant, on décide d’aller en vélo à Red Mountains. Red Mountains c’est un vignoble où il est possible de faire une dégustation de vin avec un panorama plutôt sympa! C’est parti pour environ 30 minutes de route et chemin caillouteux. Seul problème? C’est la saison de la mousson et aujourd’hui les orages se succèdent. On se prend une douche mémorable sur la fin de la route, et bien évidemment c’était une côte. Je l’ai sentie passer cette côte!! En plus on n’est pas arrivé par la bonne entrée, on était archi trempé.

On goûte les 4 vins locaux. Bon je ne suis pas une spécialiste de vins, j’en bois que peu souvent. Mais Julien les a goûtés et apparemment ça n’était pas terrible.

En revanche le cadre et la vue sont très sympas même s’il y a beaucoup de brouillard et de pluie. Ça change des paysages qu’on voit en ville. On attend que la pluie se calme pour pouvoir repartir à vélo. 2 heures après, la pluie se calme enfin. Elle se calme mais ne s’arrête pas complètement, tant pis, on rentre, sinon la nuit va tomber.

Un point d’arrivée pour le trek

Le Lac Inle c’est aussi un point d’arrivée si vous faîtes un trek depuis Kalaw. Nous y étions pendant la saison des pluies et il y avait eu des inondations donc nous ne l’avons pas fait. Beaucoup de voyageurs font ce trek de 3 jours. Si vous souhaitez plus d’informations sur ce trek je vous conseille cet article de Planete3w.

Mon avis sur le Lac Inle

Les maisons sur pilotis

Vous le savez déjà sûrement mais c’est réellement un incontournable si vous venez en Birmanie. Les paysages sont incroyables. Quand on est sur le lac, on voit de l’eau à perte de vue et des montagnes au loin. Le calme de la vie sur le lac contraste avec le bruit des barques. C’était super intéressant de comprendre comment fonctionne la vie des gens sur le lac. Le lac constitue pour eux à la fois un garde manger avec les poissons, des toilettes, une douche. il permet des plantations flottantes… Leur vie sur le lac est également animée par les marchés des ethnies, des pagodes, de l’artisanat : le tissage et l’argent. Les maisons et les restaurants sont sur pilotis pour ne pas être inondé. Tout est adapté à cette vie sur le lac. Cela nous a fait penser au lac Tonle Sap au Cambodge.

Combien de jours faut-il rester au lac Inle ?

Nous y sommes restés 3 jours au lieu de 2 comme prévu initialement. On avait prévu seulement 2 jours pour avoir le temps d’aller à Hpa-An ensuite. On a finalement décidé de ne pas rejoindre Hpa-An, ça faisait beaucoup de trajet et il nous restait que peu de temps. Si vous n’avez que peu de temps alors n’y restez que 2 jours, il n’y a pas beaucoup de choses à faire à Nyaung Shwe, en revanche si vous avez le temps, prenez le, en restant 3 jours. Une information à prendre en compte dans ce choix est que le trajet est long pour aller et venir en bus au Lac Inle.

Retrouve ici tous les articles de notre voyage en Birmanie.

Laisser un commentaire