Cambodge: Koh Rong

Koh rong: le paradis sur terre !!

8h30 notre slowboat nous attend à Sihanoukville en direction de Koh Rong.

On arrive sur l’île avec la mousson, on se dit qu’on ne va pas pouvoir en profiter avec toute cette pluie. Aie aie aie mais quelle idée de venir en période de mousson!! Mais même sous la pluie c’est magnifique, on voit la mer bleue turquoise à travers la mousson.

On débarque du slowboat, quelques personnes restent à bord car elles vont à Koh Rong Samloem. On va poser nos affaires à l’hôtel Dragon Den qu’on avait réservé la veille. Il se situe à environ 200m du ponton où nous dépose le bateau. On se trouve un restaurant à côté. Puis on prend notre petit K-way, notre maillot et c’est parti on va explorer l’île!

Notre hôtel se situe sur la plage principale où il y a tous les restaurants et beaucoup d’animation le soir. On goûte l’eau puis on décide d’aller un peu plus loin car cette plage est belle mais un peu sale.

On s’aventure dans la « jungle ». Vous croyez que j’exagère? Si vous aviez vu la taille de l’araignée qu’on a aperçue entre 2 arbres vous rigoleriez moins!! Je pensais que ces araignées n’existaient que dans les films, elle était vraiment énorme!! On ne s’est pas trop approché.. (#trouillards). Après une petite portion de jungle, on arrive sur une plage au sable jaune. Amusant car la précédente était couverte d’un sable blanc des caraïbes.

On décide de continuer, on marche encore 10-15 minutes et là… Wow! La plus belle plage de l’île, des kilomètres d’eau turquoise s’étendent devant nous, c’est sublime!

En rentrant vers 16h la mousson revient nous voir, hop un petit K-way sur le maillot et on rebrousse chemin.

Comme je vous le disais précédemment tous les restaurants, petites boutiques se trouvent à Koh Rong village. Le village est ensablé, on passe notre temps les pieds dans le sable c’est génial!!

Ils proposent des jus de fruits fraichement pressés. On hésite 5 min, à cause de la propreté, 15jours que nous sommes au Cambodge, on a bu zéro jus, on voit plein de touristes avec des jus, on craque! Ils les font devant nous, c’est un peu rassurant. Je m’en vais écrire mon journal de bord avec mon délicieux jus de mangue.

Concentrée..

A ce moment là on s’aperçoit qu’on est couvert de petites plaques rouges, comme des boutons de moustiques mais plats et ça ne démange pas. On demande aux gérants canadiens de l’hôtel, ils nous disent que ce sont des sandflies (mouches de sable). J’en avais jamais entendu parlé. D’un coup on fait le lien avec tous les espèces de moucherons qui se sont posés sur nous quand on était sur la belle plage. Ce n’était pas des moucherons, mais des mouches de sable.. et elles se sont bien régalées! Les gérants nous préviennent que pour le moment ça ne pique pas mais que pendant la nuit il ne faut surtout pas se gratter car la plupart des touristes repartent de l’île avec des infections car ils se sont grattés la nuit. C’est étrange car pour le moment ça ne nous démange pas du tout!!



Le soir on mangera et boira un coup au village, avant que la mousson tombe et que l’orage s’emporte toute la nuit: pas très rassurant d’ailleurs! On avait lu avant de venir sur l’île qu’à partir de 22h il n’y avait plus d’électricité =plus de clim, de ventilo, ni de prise anti-moustiques. Finalement le patron canadien de l’hôtel nous explique que c’était il y a 2 ans et que maintenant il n’y a plus de soucis avec l’électricité sur l’île, ouuuf!

Programme du 2ème jour à Koh Rong: attendre que la mousson se calme et puis farniente farniente et farniente! Bon et bien ce n’était pas des bêtises, les petites plaques rouges des sandflies nous ont bien démangés toute la nuit. #Astuce: On décide d’acheter de l’huile de coco. Puis un délicieux jus de mangue+ fruit de la passion en attendant que la mousson s’arrête.

On brave la petite jungle:

On ira d’abord sur la plage au sable jaune se mettre à l’abri sous les parasols en bois tout en profitant de la vue.

15h: le soleil est là!! On part vite direction notre magnifique plage. En plus, la plupart des touristes reste sur la plage près du village donc on était très peu, la plage était très grande: le paradis je vous l’ai dit!

Petite séance photo dans ces eaux turquoises

Dès qu’on sort de l’eau on s’enduit d’huile de coco pour empêcher les sandflies de nous piquer. Sauf que l’huile de coco ça les colle à notre peau on se retrouve donc avec des dizaines d’insectes collés sur nous: miam miam! Non mais on espère surtout qu’ils ne sont pas en train de nous dévorer. On apprendra en rentrant que l’huile les empêche de nous piquer, bien que ça les colle à notre peau.
Aujourd’hui on a rencontré plein de voyageurs et même des anglaises de Bristol (la ville où j’ai fait mon année Erasmus). Le contact est beaucoup plus facile sur cette île car on croise les mêmes personnes, l’île est petite, le soir tout le monde va au même endroit boire un verre. J’ai adoré non seulement les plages de Koh rong mais aussi cette ambiance plutôt particulière que je n’avais ressentie nulle part ailleurs.

On apprécie le coucher du soleil sur la plage du village.

On finira notre belle journée de détente, les pieds dans le sable, à siroter un cocktail en discutant avec des voyageurs. Elle est pas belle la vie? 🙂

Le lendemain matin (puisqu’il n’y a qu’un bateau par jour) on reprendra le slowboat direction Sihanoukville pour rejoindre Kep dans l’après-midi. On serait bien resté un jour de plus à profiter de cette île mais on voulait garder un peu de temps pour faire le Laos (notre plan initial, vous saurez dans un prochain article ce qu’on a finalement décidé.)

Bye Koh rong, c’était génial…

_______________________________

Budget/ Conseils:

Hotel/ Guesthouse [les prix sont pour une chambre double]: on est resté les 3 nuits à l’hôtel Dragon Den, 12€/nuit. Ce sont des Canadiens qui gèrent cet hôtel, très sympathiques et fabricants de bières artisanales! On avait un peu peur de se faire piquer par des moustiques dans la chambre car il y a des trous dans le mur (des trous qui sont fait exprès, c’est le design du mur). Mais 0 piqûre de moustiques, seulement des sandflies (mouches de sables) l’après midi sur la plage et pas dans la chambre.

Comment y aller/ repartir: On est venu de Sihanoukville en prenant le bateau (slowboat) direction Koh Rong, 10$ aller-retour/pers. Pour le retour, on a repris le slowboat direction Sihanoukville puis de là on a pris un minivan pour rejoindre Kep.

Visites: des journées snorkeling/pêche (10$) étaient organisées autour de l’île, nous ne l’avons pas fait. Ce que je regrette de ne pas avoir vu c’est le plancton fluorescent la nuit (5$).

Se déplacer: à pieds!!

Autres: profitez des délicieux jus de fruits à 1$, j’en rêve encore!!

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

One Reply to “Cambodge: Koh Rong”

  1. Dommage, les planctons fluorescent sont visible gratuitement sur la plage principale. Il suffit de se mettre un peu au large, à une quinzaine de mètres de la plage, dans un coin peu éclairé et bouger les bras dans l’eau.

Laisser un commentaire